Skip to main content
AcheteurInvestissement

Guide complet pour un investissement locatif dans l’immobilier

Par 5 janvier 2021février 2nd, 20212 Commentaires

investissement locatif

Bien qu’un investissement locatif représente souvent une valeur sûre, investir dans l’immobilier vous demandera de faire preuve de stratégie et de formation surtout si vous débutez.

En effet, que ce soit pour vous construire un patrimoine ou pour vous créer une nouvelle source de revenus, vous pourriez être tenté par l’immobilier locatif, et bien dessiner les contours de votre investissement locatif vous permettra de limiter les imprévu qui peuvent coûter cher.

En outre, si un investissement locatif dans le secteur de l’immobilier attire beaucoup de personnes, car ce placement bien tangible rassure, contrairement à la bourse par exemple, il peut aussi devenir un gouffre financier si le projet est mal préparé.

Mais par où commencer son investissement immobilier: la prospection de biens ? La fiscalité ? Location nue ou meublée ? Le secteur ?

N’ayez crainte ! En gardant la tête froide et en vous posant les bonnes questions, vous avez toutes les chances de mener à bien votre projet d’investir dans le locatif.

Voici 10 conseils à suivre pour votre placement immobilier, qui vous aideront à conduire votre projet d’investissement locatif vers la réussite.

Sommaire

Un investissement locatif demande de la formation

Si vous attaquez un projet de location, vous allez avoir besoin de formation, surtout si vous êtes débutant.

En effet, un investissement locatif vous demandera des notions telles que :

  • La négociation
  • La fiscalité
  • La comptabilité
  • La réalisation d’une étude de marché
  • Des connaissances dans le bâtiment
  • Etc…

Quand on voit le coût certain que représente un investissement immobilier, il me parait très risqué de partir à l’aveuglette sans préparation.

En effet, je vois beaucoup de personnes dans ma clientèle réalisant un investissement locatif sans réellement prendre le projet dans la globalité.

Ils se retrouvent alors en effort d’épargne, à devoir dépenser de l’argent tous les mois dans leur placement immobilier car ils oublient souvent la fiscalité.

 

Voulez-vous apprendre l'investissement immobilier ?

 

Définissez les objectifs pour investir dans le locatif

Avant de commencer n’importe quelle démarche, définir les objectifs de votre investissement immobilier est l’étape clé de la réussite pour investir dans le locatif.

C’est une étape de réflexion qui prend du temps et qui sera le fil conducteur de toutes les démarches que vous entreprendrez par la suite.

Pour être atteignable, votre objectif doit surtout être spécifique et précis. Afin de le rendre concret, écrivez-le de manière explicite et déterminez en face de chaque objectif les indicateurs qui permettront de mesurer votre réussite.

Voici une liste non exhaustive des objectifs que vous pourriez mettre en place pour un investissement locatif :

  • Des objectifs de rentabilité et de cash-flow
  • L’objectif de l’indépendance financière
  • Prévoir la retraire
  • Investir pour revendre
  • Investir dans l’immobilier pour transmettre du patrimoine
  • Placer de l’argent
  • Défiscaliser grâce à certains dispositifs ou travaux
  • Location meublée ou nue ?
  • Etc…

Bien définir les contours de votre investissement locatif vous permettra de cibler un certain type de biens en fonction de vos objectifs.

Par exemple, si vous souhaitez faire un placement très rentable, vous allez plutôt investir dans un immeuble de rapport avec plusieurs logements, si vous souhaitez faire un investissement locatif meublé, vous allez acheter des petites surfaces etc…

👉👉👉 A voir aussi: comment investir dans le locatif pour un projet immobilier à la campagne ? 👈👈👈

Un investissement locatif demande de faire une étude de marché

Une fois que vous avez déterminé le but de votre projet d’investissement immobilier, vous allez pouvoir réfléchir à la cible de votre investissement locatif, en outre, la demande vraiment présente sur votre secteur.

Les critères de votre bien devront alors répondre aux attentes de votre cible, afin d’être attractif pour les locataires que vous souhaitez héberger. Cela va également vous permettre de projeter vos calculs de rentabilité et de limiter la vacance locative.

Par ailleurs, tous les profils de locataires ont des avantages et des inconvénients et vous allez devoir les prendre en compte pour un investissement locatif.

Par exemple, les étudiants vont par exemple être demandeurs de surfaces plutôt petites comme des studios ou des T2. De même, si vous souhaitez investir dans une location appartement barcelone centre ville, vous allez étudier le marché immobilier local et ne pas vous jeter sur le premier bien vendu.

La demande de ce type de profil est forte car l’offre manque, mais vous allez vous exposer à des locataires qui déménagent souvent et à des vacances locatives en été lorsque les écoles s’arrêtent.

En outre, si vous souhaitez investir dans l’immobilier et loger une famille, vous allez alors avoir besoin d’une surface plus grande, mais ces locataires sont susceptibles d’occuper plus longtemps votre bien et vous ne serez pas confronté aux vacances locatives.

Toutefois, vous vous exposerez alors à une demande moins forte car les familles cherchent plutôt à accéder à la propriété quand c’est possible.

C’est donc en déterminant votre cible pour votre projet d’investissement immobilier que vous allez pouvoir établir le profil type des locataires à qui vous louerez votre bien immobilier et que vous optimiserez votre placement. Si vous souhaitez investir dans le locatif, vous devez absolument étudier votre marché.

Définissez votre budget disponible pour votre investissement locatif immobilier

Le budget est une question essentielle pour anticiper votre projet d’investissement locatif.

En effet, dans le cas d’un emprunt, votre capacité d’endettement déterminera le montant du prêt que la banque acceptera de vous accorder.

Bien que le taux d’endettement en 2020 vient de passer à 37 %, vous allez devoir y faire attention afin par exemple, de ne pas trop vous endetter avec votre résidence principale si vous désirez investir dans le locatif.

Néanmoins, ce taux est une donnée que la banque regarde comme une autre avant de vous de prêter de l’argent, et d’autre critères rentrent en compte, comme par exemple le reste à vivre.

Par ailleurs, pour un investissement locatif, je vous invite à préparer un dossier bancaire bien carré avant d’aller voir le banquier afin de lui véhiculer une image de confiance.

Si vous n’avez pas la fibre commerciale ou de négociateur, prévoyez peut-être l’intervention du courtier en financement.

Investissement immobilier

Calculez la rentabilité pour investir dans le locatif

Le calcul du rendement est ensuite une étape cruciale pour vous permettre de réaliser un placement immobilier sûr si vous souhaitez investir dans le locatif.

Cette étape va vous permettre de comparer les revenus que générera votre investissement locatif par rapport à l’argent que vous aurez investi dans le projet.

Vous saurez donc si vous vous dirigez vers un achat immobilier rentable afin de ne pas vous engager dans une perte financière.

Zoom sur le calcul de la rentabilité locative

La rentabilité d’un investissement locatif immobilier se calcule en pourcentage, sur lequel il faut différencier la rentabilité brute, la rentabilité nette et la rentabilité nette nette du projet.

Ainsi, la rentabilité brute se calcule approximativement. Il suffit de diviser le montant des loyers que vous percevrez grâce à votre investissement locatif par le montant investi à l’achat, puis de multiplier le résultat par 100. Ce chiffre est votre pourcentage de rendement brut.

La rentabilité nette, quant à elle, est plus précise. Sur la base du même calcul, il faudra préalablement soustraire au montant des loyers perçus les charges et frais de votre placement.

En effet, pour un investissement immobilier, plusieurs frais qu’il est important de prendre en compte vont venir impacter le rendement de votre investissement locatif.

Estimez alors les montants de vos frais de financement (les assurances et les intérêts de votre crédit), la taxe foncière, les charges qui sont imputées aux propriétaires et non aux locataires, les frais d’entretiens, les frais de gestion si vous confiez le bien à une agence etc…

Enfin, la rentabilité nette nette permettra par la suite de soustraire en plus des frais liés à votre investissement immobilier la fiscalité.

C’est la rentabilité nette nette la plus importante car ça sera elle qui déterminera si votre projet d’investissement immobilier est vraiment rentable ou non. Investir dans le locatif vous demandera presque d’être mathématicien :-).

Fixez-vous des objectifs de rentabilité pour votre investissement immobilier

Pour un investissement locatif, ces éléments sont autant de frais qu’il faut prendre en compte pour être au plus proche de la réalité et ainsi calculer le rendement net de votre investissement immobilier.

De nombreux sites de simulations en ligne peuvent vous aider à réaliser ces calculs.

Toutefois, ne cherchez pas à tout prix un rendement exceptionnel pour investir dans le locatif. Des rendements de 5 à 6% sur le long terme suffisent à être intéressants si votre bien fait preuve de peu de vacances locatives.

Ici aussi, vous devez vous fixer des objectifs de rentabilité et de cash-flow.

Par exemple, vous pouvez vous fixer comme objectif, que votre investissement locatif s’autofinance au minimum pour éviter de subir un effort d’épargne, ou vous pouvez également vous fixer par exemple 300 € de cash-flow.

En fonction des objectifs financiers que vous vous fixerez, vous déterminerez un type de bien pour votre projet d’investissement locatif.

Un investissement locatif demande de savoir s’entourer

Des prémices de votre projet jusqu’à la finalisation de votre placement, faites-vous accompagner par une équipe de professionnels compétents afin de vous orienter vers la réussite de votre investissement locatif.

Les compétences de ces professionnels doivent être complémentaires afin de vous faire bénéficier d’un soutien complet.

Investir dans le locatif avec l’aide d’un bon courtier vous permettra d’accéder à la meilleure offre de crédit, tandis qu’un comptable qui a l’habitude de faire du conseil en investissement locatif saura vous aider.

Aussi, dans la recherche de votre bien, entourez-vous d’un chasseur de bien qui connait le marché et saura vous faire profiter d’offres en avant-première. Ainsi, vous mettez de votre côté les chances de trouver le bien qui donnera envie aux locataires pour votre investissement locatif.

Si vous investissez à l’étranger, comme une location studio barcelone par exemple, un chasseur immobilier local prendra tout son sens grâce à ses connaissances du marché local.

Votre notaire dans votre projet d’investissement locatif sera tout aussi important. Un bon notaire doit être réactif et savoir vous conseiller pour optimiser votre achat d’un point de vue juridique.

Une fois le bien acquis, si vous avez besoin de travaux, le choix sur la qualité des  artisans sera décisif pour un travail bien fait et livré en temps et en heure.

Enfin, lorsque votre bien sera prêt à être loué, optez pour les services d’un photographe professionnel.

Celui-ci vous aidera à mettre en valeur votre bien sur les sites d’offres de location afin d’attirer le maximum de locataires potentiels.

Un investissement locatif vous demandera également de choisir entre la délégation en ce qui concerne la mise en location et la gestion ou l’autonomie.

👉👉👉 A lire aussi : les conseils pour devenir un bon investisseur 👈👈👈

Recherchez le bien idéal pour investir dans l’immobilier

Maintenant que tous vos objectifs sont définis, vous devez savoir exactement quels sont les critères du bien que vous devez acquérir pour réaliser votre investissement locatif.

Vous avez une idée de son emplacement, de sa surface et de ses équipements. Vous allez donc pouvoir commencer les recherches afin de trouver le bien qui attirera les locataires et leur donnera envie de rester.

Pour vous aider dans votre recherche, vous pouvez commencer par entrer en contact avec des agents immobiliers ou prospecter les portails d’annonces des particuliers.

Réaliser un investissement locatif vous demandera de trouver une bonne affaire. Vous pouvez à cet effet, créer une fiche recherche sur les caractéristiques du bien et de l’emplacement que vous recherchez et la communiquer aux agences.

Les professionnels noteront vos critères et seront en mesure de vous aiguiller sur les secteurs où chercher et les caractéristiques de votre placement immobilier.

De plus, ils vont pouvoir vous présenter des biens en avant-première s’ils correspondent à votre recherche.

Vous pourriez avoir alors une longueur d’avance en accédant à des visites de biens qui n’ont pas encore été publiés sur internet.

Puis, bien-sûr, surveillez les sites d’annonces d’offres immobilières. Toutefois, dans les villes où la demande est forte, vous devez faire preuve de beaucoup de réactivité car les appels sont très nombreux dès la publication du bien.

Cela demande donc d’être connecté en permanence pour surveiller les publications et faire partie des premiers à visiter le bien.

Enfin, n’oubliez jamais qu’une bonne affaire se fait à l’achat et non à la vente quand on investit dans l’immobilier.

 

Voulez-vous apprendre l'investissement immobilier ?

 

Réaliser un investissement locatif demande de faire beaucoup de visites

Pour trouver le bien qui vous offrira la meilleure rentabilité pour votre investissement immobilier, multipliez les visites.

N’hésitez pas à en faire énormément, ce qui n’implique pas de déposer une offre à tous les coups. Cette technique permet aussi de créer des liens avec des agents immobiliers.

Lors de vos visites, gardez en tête que vous n’allez pas vivre dans le bien. Des questions comme “Est-ce que je me sentirais bien ici ?” peuvent se poser mais de manière objective.

Pour faire un investissement locatif, vous devez vous demander si le bien plaira aux locataires que vous envisagez de cibler, s’il correspond à leur mode de vie et s’ils auront envie d’y rester.

Pensez également à la vente. Si vous souhaitez revendre le bien afin de réaliser une plus-value dans l’avenir, un appartement simple et fonctionnel séduira par exemple plus d’acheteurs qu’un bien original et démodé.

Une fois le bien visité, reprenez vos objectifs un par un et vérifiez que le bien cochent toutes les cases.

Puis, faites à nouveau votre calcul de rentabilité. Si le bien répond aux objectifs de votre investissement locatif et qu’il est rentable, alors vous pourrez envisager de faire une offre d’achat.

Enfin, pendant les visites, pensez à prendre de quoi noter et posez beaucoup de questions au vendeur afin de connaitre les raisons de la vente.

En effet, plus vous en saurez sur son projet, plus vous aurez d’armes pour négocier par la suite. un investissement locatif vous demandera en effet des talents de négociateur.

Faire un investissement locatif ancien demande souvent des travaux

Pour réaliser un investissement immobilier dans l’ancien, il est souvent nécessaire d’apporter quelques travaux au bien.

Cela représente des frais qu’il va falloir budgétiser mais qui vont vous permettre d’accroître la valeur du bien et des loyers perçus, afin de réaliser une plus-value.

De plus, investir dans le locatif avec travaux est un excellent moyen de se créer des charges et de faire baisser l’imposition des revenus fonciers.

Lors de votre visite du bien, vous allez devoir méticuleusement inspecter les éléments afin de pouvoir anticiper les travaux à venir. Commencez par vérifier l’état extérieur. Façade de l’immeuble ou de la maison, toiture, fenêtres…

Ces éléments peuvent demander des travaux très coûteux qu’il vaut mieux avoir anticipés pour éviter de mettre à mal votre investissement immobilier.

Faites de même avec les parties communes : inspectez la cage d’escalier, l’ascenseur, l’état des portes pour estimer quand les derniers rafraîchissements ont été effectués.

Vous pouvez également demander d’avoir accès aux derniers procès-verbaux des AG des copropriétaires, dans lequel vous serez informé des travaux prévus ou à venir.

Enfin, procédez aussi à l’analyse de l’intérieur du bien. Prévoyez un budget de rafraîchissement, pour les murs et les plafonds car les peintures s’abîment dans le temps.

Renseignez-vous également sur les équipements tels que la chaudière, car cela peut représenter un budget important. De même pour la salle de bain, vérifiez les équipements, la VMC, l’humidité … Investir dans le locatif vous demandera de faire attention à l’aspect technqiue du bâtiment.

Une fois que vous aurez listé les travaux nécessaires au bien, consultez des artisans pour estimer leur coût car vous en aurez besoin pour calculer le rendement de votre placement.

N’hésitez pas à demander plusieurs devis pour pouvoir comparer les offres des artisans. Utilisez ensuite ce montant pour négocier le prix de votre investissement locatif.

investir dans le locatif

Prenez le temps de la réflexion pour investir dans le locatif

Ce conseil d’investissement immobilier est valable dans toutes les étapes de votre projet. Prendre le temps de la réflexion avant d’agir peut vous éviter de grandes erreurs.

Commencez par oublier votre instinct. Pour être rentable, votre achat doit être calculé et réfléchi. Ne fonctionnez pas au coup de cœur car cela pourrait entacher la réussite de votre investissement immobilier.

De même pour les visites, dans les villes où la demande en investissement locatif est forte, la pression des autres acheteurs pourrait vous pousser à prendre des décisions rapides.

Mais cela n’est pas forcément compatible avec une bonne décision. Faire un investissement locatif vous demandera d’agir comme un robot avec les objectifs que vous vous êtes fixés.

Que ce soit pour établir vos objectifs, faire une offre ou budgétiser les travaux, laissez-vous le temps de la réflexion et ne cédez pas à l’urgence.

Il vaut mieux voir un bien vous filer entre les doigts plutôt que de réaliser un mauvais placement immobilier.

La prospection des locataires pour votre investissement locatif

Vous avez acheté votre bien et investi, vous avez bouclé les travaux, votre bien est prêt à être habité.

Or, vous ne devez pas perdre de temps pour trouver les premiers locataires car chaque jour qui passe lorsqu’un bien est vacant constitue une perte d’argent.

Pour trouver rapidement vos premiers locataires, plusieurs solutions s’offrent maintenant à vous.

En effet, comme je le disais plus haut, investir dans le locatif ne s’arrête pas à la mise en location de votre placement. Il va falloir réfléchir à présent à la gestion locative.

Louez votre bien de particulier à particulier

Commencez par utiliser le bouche à oreille afin de faire savoir autour de vous que vous avez  réalisé un investissement immobilier locatif et qu’il y a un appartement à louer sur le marché.

Ce n’est pas la solution qui a le plus grand pourcentage de réussite, mais si par chance l’une de vos connaissances s’avère intéressé par la location de votre bien, cela peut être efficace et rapide.

En parallèle, postez l’annonce de votre bien sur les sites généralistes et les sites d’annonces immobilières comme LeBonCoin, ParuVendu, Se Loger ect…

C’est la manière la plus courante et efficace pour louer votre bien. Pensez à bien décrire votre bien et sa localisation pour être contacté par de potentiels locataires vraiment intéressés.

Aussi, n’oubliez pas que pour être attractive, des photos de qualité professionnelle sont indispensables à votre annonce.

Pensez également à diffuser votre bien sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, il existe des groupes ciblés par ville pour les personnes qui cherchent à louer un logement dans un secteur.

Si vous souhaitez investir dans le locatif, demandez à intégrer ces groupes afin d’y proposer votre annonce.

 

Voulez-vous apprendre l'investissement immobilier ?

 

Trouvez des locataires via un professionnel

Si le temps vous manque ou que vous avez envie de profiter des compétences d’un expert pour trouver vos locataires, des professionnels peuvent s’en occuper pour vous et gérer votre investissement locatif par la suite.

Vous pouvez alors vous tourner vers une agence immobilière, qui se chargera de remplir cette tâche pour vous.

Dans ce cas, demandez d’abord une présentation des services de plusieurs agences et comparez les prix qui vous sont proposés.

La facture de la mise en place d’un locataire est souvent facturé un loyer et les frais de gestion de votre investissement immobilier représentent souvent 8 à 10 % du montant du loyer. Investir dans le locatif demande parfois de déléguer.

Si vous optez pour la délégation de la gestion, pensez à tenir compte de ces frais dans vos calculs de rentabilité.

Préparez les changements de locataires pour votre investissement locatif

Avec votre investissement locatif, vous serez certainement confronté à des changements de locataires.

C’est une situation qui peut engendrer des coûts et qu’il faut savoir appréhender lorsque l’on est propriétaire d’un bien à louer.

Le locataire peut décider de quitter l’appartement à tout moment sans en justifier la raison. Vous pouvez à ce propos en savoir plus sur le délai de préavis de location.

Il doit simplement remettre son préavis au propriétaire, un à trois mois avant la date de départ. La durée du préavis dépend de votre secteur.

Si c’est vous, en tant que propriétaire qui souhaitez demander à vos locataires de quitter les lieux, le préavis à leur accorder sera alors de 6 mois avant l’échéance du bail pour la location nue et de 3 mois pour un meublé.

Pour investir dans le locatif, il convient d’être rigoureux sur cette démarche car elle est très encadrée et le bail pourrait être reconduit si vous ne respectez pas bien le cadre légal.

En tant que propriétaire, vous devez donc toujours vous tenir prêt à devoir recommencer les démarches pour trouver des locataires.

Si vous ne souhaitez pas vous en occuper, vous pouvez alors confier votre bien en gestion à une agence immobilière.

Les professionnels géreront votre investissement locatif au quotidien et seront directement en contact avec les locataires.

Toutefois, cela reste des frais à prévoir dans vos amortissements. De plus, entre deux locataires, il y a très souvent des petits travaux de rafraîchissement à effectuer.

Ils doivent être budgétisés aussi pour ne pas nuire à votre rentabilité pour investir dans le locatif.

Zoom sur Les divers dispositifs pour investir dans le locatif ancien

Si vous désirez réaliser un investissement locatif dans l’ancien, il existe plusieurs dispositifs vous permettant de simplifier votre investissement immobilier locatif. Mais quels sont-ils ? Et comme rentabiliser son placement sur le long terme ?

Investir dans l’immobilier ancien : Plus avantageux que dans le neuf ?

Le premier avantage d’effectuer un investissement locatif clé en main dans le neuf, c’est de bénéficier d’un bien sis en centre-ville ou dans les quartiers historiques proche de toutes les commodités.

L’attractivité locative du bien est ainsi optimisé, surtout, pour les personnes âgées et les jeunes couples. L’offre locative est adaptée à une cible assez restreinte !

En outre, réaliser des investissements immobiliers dans l’ancien est beaucoup moins cher (de 10 à 20% en moins) qu’un investissement locatif dans le neuf. Cela permet d’avoir une rentabilité plus élevée et une forte plus-value, surtout dans le cadre d’une revente. 

Pour effectuer un investissement locatif qui soit rentable dans un logement neuf ou ancien, vous pouvez demander conseils à des professionnels de l’immobilier locaux. Ils trouveront des solutions adaptées et sauront vous assister à chaque étape de votre projet de placement !

Les dispositifs de défiscalisation pour investir dans le locatif dans l’ancien

Comme dans le cadre d’un investissement clé en mainrentable dans le neuf, se constituer un patrimoine immobilier dans l’ancien est simplifié par de nombreux avantages fiscaux. Ils permettent non seulement de financer une partie des travaux de rénovation mais aussi d’accorder une réduction d’impôt !

On notera que le dispositif Pinel, s’applique aussi pour l’immobilier locatif ancien. Toutefois, Pinel ne s’applique que sous condition de réhabilitation du bien, proche de l’état neuf. 

Dans tous les cas, voici des dispositifs vous donnant la faculté de pouvoir profiter d’une fiscalité avantageuse!

Les 3 dispositifs fiscaux les plus avantageux pour un investissement locatif ancien

Le dispositif Denormandie

Entré en vigueur en 2019, c’est l’un des dispositifs de défiscalisation les plus importants. Il permet de profiter d’une réduction d’impôts sur le revenu pour investir dans un logement à rénover et ce, dans un quartier ancien dégradé pour en faire une location meublée !

Vous pouvez ainsi bénéficier d’un excellent avantage fiscal, soit : 12% de remise d’impôt pour 6 ans, 18% pour 9 ans et 21% pour une durée de 12 ans !

Pour bénéficier de cet avantage fiscal, il faut réaliser un bon investissement locatif :

  • Dans une ville labellisée « cœur de ville » ;
  • Et faire des travaux représentant au moins 35% du prix du bien ;
  • Tout en respectant le plafond de dépense ;
  • Et louer le bien raisonnablement pour avoir des loyers adaptés.

Investissement locatif loi Malraux

Les biens investis dans l’immobilier avec la Loi Malraux, vous permettent de miser sur des quartiers historiques comme emplacement. Le calcul de rentabilité et de la réduction d’impôts, se feront sur la base des éléments suivants :

  • -30% sur la valeur des travaux éligibles pour une résidence principale sise aux alentours d’un site patrimonial remarquable ;
  • -22% pour les dépenses éligibles des biens sis dans le secteur d’un SPR.

Attention, au moment de réaliser un investissement immobilier sous la loi Malraux, le montant des travaux est plafonné à 400 000 euros

Investissement immobilier meublée non professionnelle ou LMNP

En tant qu’investisseur, si vous désirez réaliser un investissement immobilier en tant que particulier, vous pouvez sûrement bénéficier du statut LMNP. Il sera ainsi possible de profiter des points suivants :

  • Une déduction de la totalité des charges des contribuables ;
  • Un amortissement de la valeur d’achat de votre patrimoine ;
  • Un déficit imputable uniquement sur les BIC non professionnels.

Le but d’investir dans le locatif sous le régime du LMNP, c’est de pouvoir se constituer un loyer non taxé. En fonction de la demande locative, l’amortissement se fera de façon linéaire pour l’immobilier et le mobilier.

investissement locatif dans l'ancien 

Zoom sur les avantages de l’investissement locatif meublé

L’investissement locatif meublé représente à mon sens une des dernières niches encore intéressantes pour investir dans l’immobilier. En effet, par les temps qui courent, il existe de nombreux moyens pertinents pour diversifier ses sources de revenus.

Néanmoins, un investissement locatif meublé reste jusqu’à aujourd’hui l’alternative la plus plébiscitée et ne cesse d’ailleurs de séduire de plus en plus de propriétaires bailleurs chaque année.

Il s’agit effectivement d’une solution non négligeable pour se constituer un patrimoine pérenne sur le long terme. Le tout est de savoir identifier les meilleures opportunités.

Investir dans le locatif meublé, plus précisément l’investissement locatif meublé, représente notamment un excellent choix à cet égard.

Celle-ci se diffère de la location nue dans la mesure où elle implique essentiellement des logements préalablement équipés de tout le mobilier nécessaire à l’habitation. D’autant que cette option comporte plusieurs avantages notoires qui méritent réellement votre considération.

Le point sur l’investissement immobilier meublé et ses avantages !!

👉👉👉 A lire aussi: quels sont les points à vérifier avant d’investir dans une SCPI ? 👈👈👈

 

Voulez-vous apprendre l'investissement immobilier ?

 

L’investissement immobilier meublé : une meilleure rentabilité

Si vous êtes à la recherche d’un placement immobilier fructueux et sécurisé, l’investissement locatif meublé figure sans doute parmi les meilleures options qui s’offrent à vous.

Premièrement, investir dans le locatif meublé affiche généralement de meilleurs résultats en termes de rentabilité. Sur le marché actuel, les logements loués meublés sont effectivement plus chers en ce qui concerne les loyers (environ 20 % supérieur aux biens loués vides).

Vous serez ainsi en mesure de vous placer au-dessus de la moyenne appliquée dans votre région. Il est toujours bon de comparer les possibilités de location nue et d’investissement meublé dans votre ville.

La demande est bien souvent plus forte que l’offre, ce qui garantit une mise en location plus rapide. Ces facteurs peuvent tous jouer en votre faveur.

Toutefois, la relative brièveté du contrat de location accroît le risque de vacance locative. À titre de rappel, la durée du bail est fixée à un an (reconductible à l’échéance).

Néanmoins, il s’agit d’une option qui continue aujourd’hui d’attirer de nombreux preneurs puisqu’ils peuvent aussitôt profiter de tous les équipements et accessoires requis pour vivre au quotidien.

Par ailleurs, le montant du dépôt de garantie peut, pour un achat meublé, être de deux mois (hors charges). Cela permet de couvrir les éventuelles dégradations du mobilier et des équipements tout en minimisant grandement les risques d’impayés.

Un investissement locatif dans les régions les plus touristiques, l’investissement immobilier meublé saisonnier (ou de courte durée) promet encore plus de générer un revenu plus important pour votre patrimoine immobilier.

Quoi qu’il en soit, il peut être particulièrement judicieux de recourir aux services d’une agence immobilière pour s’occuper de la gestion locative et s’assurer en même temps de trouver un locataire sérieux et solvable dans les meilleurs délais.

👉👉👉 A lire aussi: tout savoir sur l’investissement locatif à Paris 👈👈👈

investissement locatif immobilier

👉👉👉 Pour en savoir plus sur l’investissement meublé: cliquez ici 👈👈👈

Un investissement immobilier dans le meublé : c’est aussi une fiscalité attractive

Le principal atout d’un investissement locatif meublé est sans doute sa souplesse au niveau de la gestion. Il est cependant difficile de ne pas s’intéresser à la fiscalité avantageuse que cette alternative propose.

En effet, il s’agit d’une activité commerciale, ce qui signifie que les revenus que vous percevez entrent dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Pour que les revenus nets ne rentrent pas dans la catégorie des revenus fonciers, il est toutefois impératif qu’ils soient inférieurs à 23 000 €. À cet égard, le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) reste l’option la plus judicieuse.

👉👉👉 A voir aussi: découvrez la location studio barcelone  👈👈👈

Un régime micro-BIC vous permettra notamment d’être imposé sur uniquement la moitié de vos recettes locatives brutes grâce à l’abattement forfaitaire de 50 % dont vous bénéficierez. Une autre solution envisageable : choisir le régime Réel Simplifié qui vous offrira l’opportunité d’amortir la valeur de votre bien.

Pour cause, vous pourriez, dans la généralité des cas, déduire toutes les dépenses liées à votre activité (intérêts d’emprunt, charges, frais d’acquisition, taxes, travaux, honoraires d’agence, etc.). Un investissment dans le locatif vous demandera de tenir à jour votre fiscalité.

Un achat immobilier pour faire de la location meublée constitue ainsi un moyen idéal pour votre projet d’investissement immobilier, en particulier si vous souhaitez vous lancer sereinement dans votre activité.

👉👉👉 A lire aussi: pourquoi investir dans le neuf ? 👈👈👈

Conclusion pour un investissement locatif immobilier durable

En suivant ces conseils d’investissement immobilier, vous avez maintenant toutes les clés en main pour commencer à préparer votre projet d’investissement locatif, afin que celui-ci soit rentable et qu’il vous permette un placement financier sûr et durable.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’investissement immobilier si vous souhaitez investir dans le locatif, je vous invite à prendre contact avec moi.

Jonathan VOOGT

Jonathan VOOGT

Conseiller immobilier sur Saint André de Cubzac, je vous accompagne dans un de vos plus grand projet: la vente ou l'achat de votre bien immobilier.

2 Commentaires

  • Corinne Martin dit :

    Bonjour,
    MERCI pour ce blog riche en infos ! C’est passionnant !
    Quand on a plusieurs biens déclarés au réel, est-ce qu’on calcule le déficit par bien ou on fait un calcul global avec tous les biens ?
    Cordialement,

  • Bonjour
    Il n’y a pas de déficit sur les revenus BIC sauf pour le LMP mais le résultat final se fait sur l’ensemble de vos investissement BIC. Si vous avez un déficit, il sera reporté les années suivantes.

Laisser une Réponse