Acheteur

Faut-il acheter ou louer une maison ?

Par 3 novembre 2020novembre 4th, 2020Aucun commentaire

acheter ou louer une maison

Dans un Pays où l’immobilier représente une véritable passion avec plus d’un million de ventes immobilières dans l’ancien en 2019, faut-il acheter ou louer une maison ?

À cette question vieille comme le monde, et qui fait couler beaucoup d’encre, vous allez certainement me répondre qu’il faut absolument acheter sa résidence principale au titre de tous les arguments que vous entendrez dans les médias, par vos proches ou votre banquier.

Cependant, est-ce que la question est aussi simple qu’elle en a l’air ? Est-ce que la location ne peut-elle pas être appropriées dans biens des cas ?

Sécurité, confort, patrimoine, transmission, se sentir chez soi etc… sont les arguments principaux qui régissent le match: acheter ou louer une maison et qui vont en faveur de l’achat.

Si en effet, il existe des situations dans lesquelles il est plus avantageux d’acheter que de louer un bien ou inversement, je vous propose dans cet article de faire le tour de la question.

Acheter ou louer une maison – Zoom sur l’achat

Pourquoi les gens achètent-ils un bien immobilier ?

À l’heure actuelle, environ 60% des Français sont propriétaires de leur résidence principale. Le fait de devenir propriétaire vous épargne de nombreux désagréments et vous donne accès à de nombreux avantages.

Avant de comparer les situations entre l’achat ou la location, je vous propose de faire le point sur les principales motivations d’être propriétaire de sa résidence principale.

La propriété vous donne la possibilité de jouir de votre bien comme bon vous semble

L’achat immobilier a cette particularité d’accorder plusieurs avantages comme la possibilité d’occuper le bien et d’en disposer comme bon vous semble.

Ainsi, vous ne rencontrerez aucune limitation dans votre choix de vie. L’autre atout de l’achat immobilier réside dans la liberté de réaliser des travaux de rénovation à votre guise. Dans ce cas, seul votre budget constitue votre propre limite.

Libre à vous également de décider du sort de la résidence acquise en votre nom. De toutes les façons, le bien en question deviendra votre propre patrimoine une fois l’acte authentique signé.

Ainsi, nul n’aura le pouvoir de vous contraindre à le revendre ni à le mettre en location.

Le choix de la revente ou de la location de votre maison vous revient entièrement en vue de constituer, par exemple, une source de revenu stable avec l’immobilier locatif.

Léguer un bien à vos enfants

Si l’idée de la transmission immobilière à un proche vous tente, elle vous sera accordée dans une totale liberté et de plein droit. Il se pourrait en effet que les acquéreurs voient également l’achat immobilier dans cette optique.

Le fait de s’approprier un bien immobilier constitue une opportunité pour le léguer par la suite à ses descendants : enfants ou petits-enfants. Dans ce cas, la question d’acheter ou de louer une maison ne se pose même pas.

De plus, en dépit de son caractère irréversible, la donation avantagerait le donataire sur tous les plans. Raison pour laquelle ce type de donation doit faire l’objet d’une décision mûrement réfléchie au risque d’appauvrir le donateur. Cet acte doit se faire devant un notaire pour lui accorder un caractère légal.

Vous avez un projet d'achat et vous avez besoin d'être accompagné ?
Faites vous conseillé par un coach afin de ne pas vous tromper
Découvrir les offres
Les erreurs en peuvent coûter cher

Se constituer un patrimoine pour la retraite

Bien que l’achat de sa résidence principale n’est pas le seul moyen pour se constituer un patrimoine immobilier, la plupart des français veulent investir dans leur résidence principale dans le but de ne plus avoir de charge de remboursement arrivés à la retraite.

Cette motivation d’achat est en corrélation avec la peur de ne plus avoir de toit au dessus de la tête. C’est tout à fait louable surtout quand on voit combien les traites ou les loyers peuvent peser lourd sur le revenu des ménage.

Cependant, comme je l’explique dans cet article, investir dans sa résidence principale n’est pas forcément le meilleur moyen pour construire un patrimoine immobilier.

Les limites de l’achat d’un bien immobilier

Pour ceux qui peinent à trancher entre acheter ou louer un bien immobilier, abordons les différentes limites de l’achat. L’une d’entre elles se trouve dans cette nécessité de disposer d’un budget adéquat dès le départ.

Difficile, en effet, de trouver une demeure très confortable si les moyens financiers font défaut.

L’investissement immobilier n’est envisageable que dans le cas où vous disposeriez d’un budget conséquent propice à une capacité d’épargne permettant de faire face aux éventuelles difficultés de la vie.

Néanmoins, l’acquisition d’un bien doit être précédée de calculs divers. Lesquels devront inclure notamment les coûts du crédit et de l’assurance emprunteur, les frais du notaire ou encore la taxe foncière.

Si au final les résultats de la balance penchent du côté de l’achat, alors, il représente la meilleure issue entre acheter ou louer une maison.

De plus, si vous achetez votre résidence principale, vous aurez moins de chances d’investir dans un bien immobilier pour faire de la location.

En effet, en France les banques prêtent généralement jusqu’à un taux d’endettement de 33%. Si vous atteignez ce plafond, les banques auront plus de difficultés à vous prêter de nouveau pour réaliser une transaction immobilière.

louer ou acheter

Acheter ou louer une maison – Zoom sur la location

Pourquoi les gens louent-ils ?

Comme l’achat d’une résidence principale n’est pas le choix de tous, l’alternative location se présente aussi comme une option non moins intéressante.

Elle convient à toute personne à mobilité très élevée et aussi à celle qui vient d’intégrer la vie active.

La location pour les gens très mobiles

Étudiants, jeunes actifs ou travailleurs amenés à changer régulièrement de lieu d’habitation ou autres investisseurs, n’auront pas de mal à choisir entre acheter ou louer une maison.

En effet, les formalités pour quitter une location sont beaucoup moins contraignantes que pour une transaction immobilière.

Ce qui convient parfaitement à cette catégorie d’individus. Le changement de domicile ne présentera aucune difficulté pour le locataire.

Il vous faut tout simplement résilier votre bail de location à l’occasion et respecter les clauses de votre contrat, qui, généralement, impose un préavis de trois mois en location nue et d’un mois en meublée avant de quitter les lieux. (Sauf dispositions particulières).

D’ailleurs, ce mode d’hébergement est plébiscité pour sa souplesse. De plus, il existe des locations meublées où le locataire n’a même pas besoin de d’aménager son logement.

La propriété coûte cher

La location est souvent associée à un sentiment de perte financière vu qu’elle impose le paiement de loyers mensuels.

Pourtant, c’est loin d’être la réalité. En effet, le fait de payer des mensualités pour l’occupation d’une maison ou d’un appartement facilite la réalisation d’une épargne car en général la location revient beaucoup moins cher.

De plus, l’acquisition d’un bien immobilier vous obligera à payer des frais comme les frais de notaire ou encore les frais d’hypothèque. Ces derniers accompagnent généralement l’achat à crédit d’un appartement ou d’une maison.

De plus, un bailleur n’est pas non plus exempt de dépenses, surtout s’il a décidé d’investir dans l’ancien.

En effet, si suite à ses réflexions sur l’achat ou la location immobilière, il a décidé d’acquérir un logement ancien, il sera certainement obligé de procéder à des travaux d’aménagement.

Lesquels viendront alourdir ses charges supplémentaires, dont celles liées aux impôts fonciers.

Il va sans dire que le propriétaire peut être redevable chaque année. Et en cas de copropriété, ce dernier recevra des appels de charges périodiques de la part du syndic et aura à payer des provisions sur travaux.

Les inconvénients de la location

La location immobilière n’a pas que des avantages. En effet, acheter ou louer un appartement ou une maison oblige un propriétaire ou un locataire à payer des mensualités.

Sauf que pour ce dernier, les paiements ne l’autorisent pas à devenir propriétaire de son lieu de résidence.

Le bailleur, quant à lui, bénéficiera à la fin du crédit d’un statut de propriétaire de ce bien puisque l’acquisition en question constitue un investissement à long terme.

Outre cela, le fait de dépendre du propriétaire démotive certains locataires. Car il existe des bailleurs qui mettent la barre très haute côté exigences.

Renvoyant ainsi à une situation de dépendance vis-à-vis d’eux. Il se pourrait en effet que le bailleur vous dicte des règles parfois inadaptées voire illégales à votre mode de vie.

Il arrive également qu’il refuse de renouveler le contrat de bail pour des raisons personnelles. Enfin, s’il décide de vendre son patrimoine, la situation pourrait devenir délicate pour le locataire.

faut-il acheter ou louer une maison

Acheter ou louer une maison : le choix s’impose

Arrivé à ce stade, le choix d’acheter ou louer une résidence principale ne présentera plus de difficulté pour vous. Mais avant de trancher pour quoi que ce soit, mieux vaut divulguer les informations supplémentaires suivantes.

Quelques indicateurs très importants

Si vous hésitez entre acheter ou louer un bien immobilier, vous aurez intérêt à considérer des indicateurs d’une grande importance comme les taux de crédit immobilier ou encore le prix au mètre carré.

Attention, il n’est pas conseillé de traiter ces deux variables séparément car elles sont complémentaires et étroitement liées.

Il se pourrait, par exemple, que les prix de l’immobilier connaissent une très forte hausse mais les taux du crédit immobilier baissent en guise de compensation.

A contrario, il arrive que les taux d’emprunt restent bas et l’immobilier haut, comme c’est le cas en 2020. Autre point à voir, la fiscalité : celle-ci est à regarder de près, surtout à cette époque où la taxe d’habitation risque de disparaitre.

Se faire aider par un simulateur pour acheter ou louer

La réussite d’une comparaison entre acheter ou louer un bien immobilier serait favorisée par le recours à un simulateur immobilier . Faciles à manipuler, ces outils d’aide à la décision vous indiqueront rapidement les impacts d’un achat ou d’une location de bien immobilier.

Pour ce faire, il vous incombe de fournir quelques renseignements utiles et de suivre à la lettre les différentes consignes du site.

Plus vous saisissez dans le simulateur des données correctes, plus vous aurez des résultats pertinents.

Une telle action peu contraignante s’accompagne généralement de l’indication du montant du bien à acquérir, de la durée et du taux du prêt ou encore la valeur du loyer locatif prévisionnel ou celle du moment.

Un état des lieux de la situation vous sera accordé après ces opérations.

Acheter ou louer, la vie qui va avec

Avant de trancher entre acheter ou louer, vous devez vous poser quelques questions capitales liées au cadre de vie dont vous rêvez, les impôts locaux ou encore votre mobilité géographique.

Il vous incombe en effet de bien situer votre lieu de résidence en fonction de critères que vous avez préétablis. Dans quel quartier se situe le bien immobilier ? Pendant combien de temps comptez-vous rester dans cette ville ?

Tant de questions méritent d’être approfondies avant de jeter votre dévolu entre acheter ou louer une maison.

Il existe des villes fixant des impôts moins élevés à leurs habitants : ce qui favorise l’acquisition immobilière dans ces localités.

Ainsi, le choix de louer ou d’acheter dépend vraiment de vos objectifs et de votre situation. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier, commencez par louer pour pouvoir emprunter et investir.

Au contraire, vous n’avez pas d’objectif d’investissement, vous souhaitez rester dans une ville pendant de nombreuses années, je vous conseille d’acheter votre résidence principale.

Conclusion sur le match achat ou location

Pour conclure, je vous propose une synthèse non exhaustive qui vous aidera à réfléchir entre l’achat ou location de votre résidence principale.

Quand pencher pour l’achat ?

  • Pas de projet d’investissement
  • Pas de mutation à prévoir
  • Profils de personnes qui veulent jouir de leur bien comme elles veulent
  • Se constituer du patrimoine pour soi et ses héritiers
  • Pour calmer le « sentiment d’insécurité lié à la location »
  • Si vous arrivez à anticiper une hausse des prix

Quand pencher pour la location ?

  •  Vous souhaitez attaquer une stratégie d’investissement
  • Vous êtes mobile (mutation, déplacement etc…)
  • Votre couple bat de l’aile
  • Vous arrivez à anticiper une baisse des prix de l’immobilier

Si vous hésitez toujours à acheter ou louer une maison pour votre résidence principale, je vous invite à me parler dans le tchat.

Jonathan VOOGT

Jonathan VOOGT

Conseiller immobilier sur Saint André de Cubzac, je vous accompagne dans un de vos plus grand projet: la vente ou l'achat de votre bien immobilier.

Laisser une Réponse