Skip to main content
Financement

Définition du crowdfunding immobilier et du financement participatif

Par 11 février 2021juillet 28th, 2021Aucun commentaire

définition du crowdfunding

Depuis une vingtaine d’années, le financement participatif a réussi à s’imposer comme l’un des moyens de financement de projets les plus efficaces. Mais quelle est la définition du crowdfunding ?

Les particuliers et les entreprises ont besoin de fonds pour lancer ou soutenir leurs différentes activités alors que les systèmes de financement traditionnels incarnés par les banques peuvent parfois se révéler lents, complexes et budgétivores.

La définition du crowdfunding représente une alternative au système classique. Il constitue un outil efficace qui connaît actuellement du succès grâce à ses nombreux avantages et a permis à de nombreuses personnes de réaliser leurs projets.

En quoi consiste concrètement la définition du financement participatif ? Les professionnels peuvent-ils y recourir ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce mécanisme pour les entrepreneurs ? Découvrez ci-dessous les réponses à ces interrogations sur le crowdfunding.

Le crowdfunding : définition

Crowdfunding est un mot anglophone qui se traduit par « financement participatif ». Lancé au début des années 2000, il se réfère à un mécanisme qui fonctionne grâce à Internet.

En pratique, la définition du crowdfunding, aussi appelé financement participatif, représente le procédé qui permet de rassembler des contributions financières de la part de plusieurs personnes, à travers une plateforme en ligne et dans le but d’assurer le financement d’un projet. Les projets à financer peuvent relever de divers domaines.

Tout porteur de projet souhaitant profiter de ce mécanisme peut passer par Credit.fr, une plateforme de crowdfunding très dynamique qui a déjà aidé des centaines de professionnels à concrétiser leurs projets.

Il s’agit d’une plateforme fiable et rapide qui permet de mobiliser des fonds en un temps record.

Définition des différents types de financement participatif

Il existe différentes définitions de crowdfunding. Chacune de ces formes obéit à un mode de fonctionnement spécifique. L’on retrouve ainsi :

  • Le don : il a un but essentiellement caritatif. Les contributeurs n’attendent aucune contrepartie financière ;
  • La récompense : ce mode suppose des contreparties qui ne sont cependant pas financières. Si le projet porte sur un produit par exemple, le porteur du projet peut symboliquement offrir des unités de ce produit aux contributeurs une fois qu’il est mis sur le marché ;
  • Le crowdequity : il s’agit d’un modèle adapté aux entreprises. Les investisseurs ou contributeurs prennent des parts dans le capital, deviennent des actionnaires et touchent régulièrement des dividendes ;
  • Le crowdlending : c’est un mode de prêt participatif. Lorsque le projet commence à générer des intérêts, les investisseurs peuvent être rémunérés. Ce modèle convient bien aux professionnels.

Un système légal et réglementé

En France, le système de financement participatif est réglementé par l’ordonnance du 30 mai 2014 n° 2014-559 et le décret du 16 septembre 2014 n° 2014-1053. Cette réglementation fixe le plafond de collecte à 2,5 millions d’euros sur les plateformes pour chaque projet. Apprenez en plus sur la définition du crowdfunding en cliquant ici.

👉👉👉 A lire aussi: comment obtenir votre crédit immobilier ? 👈👈👈

Comment fonctionne le financement participatif dans l’immobilier ?

Le crowdfunding immobilier a le vent en poupe depuis quelques années. Beaucoup plus rentable qu’une épargne classique, ce type de placement consiste à prêter de l’argent aux promoteurs pour leur permettre de financer leurs projets.

Avec des prix d’entrée abordables à partir de 1 000 euros, cette forme d’investissement est accessible à tous les épargnants.

Le financement participatif dans l’immobilier permet aux promoteurs de récolter les fonds dont ils ont besoin pour démarrer leurs projets. Le particulier qui investit sur une plateforme de crowdfunding prête de l’argent au promoteur pour la construction ou la rénovation d’un ou plusieurs bien(s) immobilier(s).

Le projet débute lorsque la somme visée par le promoteur est atteinte. Dès que le bien immobilier est vendu, les investisseurs sont remboursés du montant prêté, auquel s’ajoutent des intérêts annuels.

Le crowdfunding immobilier: Un rendement attractif

Le crowdfunding immobilier est avantageux tant pour le promoteur que pour l’épargnant. Grâce aux apports financiers des investisseurs, le promoteur peut financer davantage d’opérations immobilières et/ou se lancer dans des projets de plus grande envergure.

En retour, les investisseurs reçoivent des taux d’intérêt très attractifs. En 2020, le crowdfunding immobilier a offert un rendement annuel moyen de plus de 9 % aux investisseurs.

La durée d’investissement moyenne est comprise entre 10 et 36 mois. C’est le temps nécessaire au promoteur pour mener à bien son projet.

Le crowdfunding immobilier: à la portée de tous, mais pas sans risques

Le financement participatif dans la pierre est ouvert à tous. Il s’adresse aux particuliers souhaitant diversifier leur portefeuille comme aux investisseurs professionnels confrontés à des problématiques de placement de trésorerie.

Bien qu’attractif, le crowdfunding immobilier reste un placement risqué. Le capital investi n’est jamais garanti puisqu’il dépend du succès de l’opération immobilière. Pour limiter les risques, veillez à bien sélectionner les projets dans lesquels vous investissez, à diversifier vos placements et à placer de l’argent dont vous n’avez pas besoin.

Financer facilement un programme immobilier avec le crowdfunding

La démarche pour investir dans l’immobilier via le crowdfunding est relativement simple. L’étape la plus difficile sera certainement de sélectionner votre plateforme de financement participatif. Depuis quelques années, elles se multiplient sur la Toile.

Le rôle de la plateforme de crowdfunding immobilier

Les plateformes de crowdfunding immobilier servent d’intermédiaires entre les investisseurs et le promoteur. Leur rôle consiste à sélectionner les projets immobiliers offrant des conditions de rendement et de durée attractives.

La situation financière et la réputation du promoteur sont soigneusement analysées. L’argent n’est pas directement donné au promoteur, mais à une société. Grâce à ce montage financier, les investisseurs ne sont pas solidaires en cas de faillite du promoteur. Le risque se limite donc à la perte du capital investi.

Choisir une plateforme de financement participatif : les critères

Les meilleures plateformes de financement participatif immobilier opèrent une veille constante afin de proposer des opportunités d’investissement dans des secteurs porteurs.

Chaque projet fait l’objet d’une analyse professionnelle rigoureuse et transparente par une équipe d’experts.

Les investisseurs ont un accès complet aux informations relatives aux opérateurs en charge du projet ainsi qu’au montage financer associé. Ils peuvent suivre en temps réel l’avancée du projet dans lequel ils ont placé leur argent.

Grâce à cette stricte sélection des projets immobiliers, l’investisseur peut espérer des rendements élevés sur une courte durée. Pour limiter le risque de perte du capital, il est recommandé d’investir dans des projets variés.

Optez pour des plateformes de financement participatif qui proposent une pluralité de produits d’investissement. Vous pourrez investir dans plusieurs types de projets et sélectionner les programmes immobiliers qui correspondent le mieux à vos objectifs patrimoniaux.

crowdfunding immobilier

Le cadre réglementaire du financement participatif

Depuis le 1er octobre 2014, toutes les plateformes de crowdfunding sont soumises à un cadre réglementaire strict. Ces statuts visent à sécuriser ce type de placement.

Elles doivent avoir obtenu le statut de Conseiller en investissements participatifs (C.I.P) délivré par l’Autorité des marchés financiers (A.M.F) ou celui de Prestataire en services d’investissement (P.S.I).

Les plateformes CIP doivent également être immatriculées auprès de l’Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance (O.R.I.A.S). Leurs gérants remplissent un certain nombre de conditions (âge, diplômes, honorabilité…) qui leur permettent de fournir des conseils aux investisseurs privés et professionnels.

Avantages et définition du crowdfunding pour les professionnels

Une mobilisation rapide des fonds

Pour certains projets, le temps est un facteur déterminant et il faut mobiliser rapidement des moyens financiers. Dans ces cas, le crowdfunding est la meilleure solution. Il est en effet possible de lever des fonds en quelques minutes grâce au financement participatif sur une plateforme comme Credit.fr.

Pour un professionnel, il n’est plus nécessaire de s’engager dans de longues démarches administratives auprès des banques. Il suffit d’avoir un bon projet, bien présenté.

Pas de garanties personnelles

Quel que soit la définition de financement participatif auquel l’on fait recours, aucune garantie personnelle n’est exigée. Il n’est pas non plus nécessaire de se porter caution. Cet avantage est essentiel dans le sens où il constitue une protection pour le patrimoine personnel.

Un accompagnement pour une éventuelle amélioration du projet

A l’occasion du recours à une plateforme de financement participatif, des centaines de contributeurs ou d’investisseurs peuvent s’intéresser au projet présenté.

Ces acteurs peuvent alors faire des commentaires constructifs et apporter des idées permettant d’améliorer le projet. Cela constitue également une façon de procéder à une étude de marché qui ne requiert aucune dépense.

Une clientèle immédiate

De nombreuses personnes ont une préférence évidente pour utiliser des produits ou services dont elles ont pris part à la réalisation. Ainsi, une fois que le projet financé grâce au crowdfunding est lancé, l’on est déjà certain d’avoir des clients. Cliquez ici pour en apprendre plus sur la définition du crowdfunding.

définition du crowdfunding immobilier

Les inconvénients du crowdfunding immobilier

A l’instar de tous les systèmes de financement, le crowdfunding présente également des inconvénients que tout porteur de projet doit connaître avant de se lancer.

Le taux d’intérêt d’un crédit peut être relativement élevé car les investisseurs prennent des risques en ne demandant pas de garantie au porteur de projet.

D’autre part, avec le crowdequity, le porteur de projet se retrouve avec des associés de droit au sein de son entreprise. Cela peut, dans une certaine mesure, alourdir et complexifier le fonctionnement et la gestion de l’entreprise.

Le financement participatif présente en outre un risque de plagiat car sur les plateformes en ligne, toute personne peut accéder aux projets. L’idée originale du porteur de projet peut ainsi être reprise par une autre entreprise.

En dépit de ces risques, le crowdfunding est bel et bien adapté aux professionnels.

👉👉👉 A lire aussi: comment le courtier en crédit vous aidera pour votre financement ? 👈👈👈

Conclusions sur la définition du crowdfunding

La définition du crowdfunding permet, à des porteurs de projet de collecter de faire financer auprès du grand public grâce à une plateforme de financement participatif.

En outre, avec internet il sera particulièrement aisé d’avoir accès à ces plateformes. Le crowdfunding est particulièrement intéressant puisqu’il vous permettra de diversifier vos sources de financements.

En revanche, le crowdfunding présente également des inconvénients tels que des frais de commissions élevés de la part des plateformes.

Si vous avez besoin de renseignements complémentaires sur la définition du crowdfunding immobilier ou sur les plateformes de financement participatif, je vous invite à commenter l’article ci-dessus.

Jonathan VOOGT

Auteur Jonathan VOOGT

Conseiller immobilier sur Saint André de Cubzac, je vous accompagne dans un de vos plus grand projet: la vente ou l'achat de votre bien immobilier.

Plus d'articles de Jonathan VOOGT

Laisser une Réponse