Skip to main content
Acheteur

Les enjeux et la définition du développement durable en immobilier

Par 20 avril 2021mai 21st, 2021Aucun commentaire

définition développement durable

La définition du développement durable peut paraitre abstraite, mais elle est pourtant indispensable aujourd’hui quand on voit comment on met à mal notre planète.

Par ailleurs, les enjeux du développement durable en immobilier prennent tout leur sens quand on s’aperçoit que plus de 44 % de l’énergie consommée en France provient de ce secteur et avec plus de 130 millions de tonnes de CO2.

Alors, afin de limiter les perturbations et le réchauffement climatique, normes, labels et autres certifications viennent en concurrence afin de prendre en compte les enjeux du développement durable et faire en sorte que la construction respecte au mieux l’environnement.

En effet, les enjeux du développement durable sont regroupés en 18 critères et s’adaptent au secteur immobilier.

En outre, à l’heure où les économies d’énergie et la réduction des gaz à effet de serre sont au cœur de l’actualité, il est urgent de rendre l’immobilier éco-responsable.

Dans cet article, je vais aborder la définition du développement durable, ses 3 piliers et son schéma afin d’en découvrir les enjeux.

Définition du développement durable

Vous avez certainement déjà entendu parler de développement durable. Mais connaissez-vous le développement durable dans l’immobilier neuf ou ancien ?

Qu’est-ce que le développement durable ?

En 1987, le Premier Ministre Norvégien Harlem Brundtland a défini le développement durable comme étant « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Ce n’est que quelques années plus tard, lors du sommet de la Terre de 1992 qui s’est tenu à Rio de Janeiro au Brésil, que la définition du développement durable est rendue officielle.

Les Nations unies se sont alors engagées pour « un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable ».

En d’autres termes, le développement durable, que ce soit dans le domaine de l’immobilier ou ailleurs permettrait de réduire l’impact écologique de tous les secteurs d’activité confondus.

En ce qui concerne le bâtiment, cela signifie que les constructions doivent présenter un faible impact écologique, ceci grâce à la réduction de leurs besoins en énergie et à l’utilisation de matériaux éco-responsables.

 La définition du développement durable repose sur trois dimensions qui sont indissociables :

  • Environnementale : car le développement des êtres humains doit se faire sans nuire au renouvellement des ressources naturelles.
  • Sociale : car tous les monde doit avoir accès à des ressources et aux services de base
  • Economique : selon l’Ademe, le développement économique doit permettre de réduire l’extrême pauvreté

Par ailleurs, et selon le schéma du développement durable, il doit être viable car il doit répondre au besoin du présent sans compromettre ceux du futur, vivable car nous sommes dans un monde où l’on vit et non on l’on survit, équitable et bien sûr durable en adoptant les trois dimensions.

schéma du développement durable

Schéma du développement durable source: https://enseigner-la-geographie.jimdofree.com/

Les enjeux du développement durable dans l’immobilier

Les enjeux du développement durable dans le secteur de l’immobilier sont autant économiques qu’écologiques et sociaux.

Des enjeux économiques et sociaux

Nous l’avons vu en introduction, le secteur du bâtiment est un gros consommateur d’énergie en France.

En 2011, 44 % de l’énergie finale totale utilisée dans le pays étaient destinés aux bâtiments (source Ademe).

Réduire drastiquement cette consommation conduirait inévitablement à économiser les ressources et l’énergie finale (électricité, gaz).

Un bâtiment énergétiquement performant contribue par ailleurs au confort de ses occupants.

De plus, réduire les besoins de chauffage permet d’alléger les factures et donc de pallier la précarité énergétique qui préoccupe de nombreux acteurs sociaux.

Des enjeux écologiques

Le développement durable qui vise à rendre le secteur de l’immobilier éco-responsable a bien entendu un grand intérêt pour la planète.

Grâce à des conceptions durables et énergétiquement performantes, l’impact écologique est fortement abaissé.

Pour réussir ce pari, le système de chauffage et l’isolation du logement ne sont plus les seuls à être pris en compte.

Les matériaux utilisés et les sources énergétiques employées ont également leur rôle à jouer.

consommation d'énergie en France

La consommation d’énergie en France par secteur d’activité
Source : https://sylfen.com/fr/

Les enjeux du développement durable : un travail global

Comme vous le savez à présent, le secteur de l’immobilier est responsable de plus de 40 % de la consommation finale d’énergie et un quart des émissions de gaz à effet de serre.

Cependant, s’il est vrai que la France est loin d’être le Pays le plus pollueur, grâce nettement à l’énergie nucléaire, le secteur de l’immobilier reste tout de même dans la ligne de mire des enjeux environnementaux.

C’est pourquoi, en réponse aux enjeux du développement durable, l’immobilier doit tout le temps s’adapter et sortir de nouvelles normes.

Nous pouvons alors réduire l’émission des gaz à effet de serre en agissant sur la construction neuve mais aussi en rénovant les biens immobiliers anciens.

Enfin, afin de réduire l’impact de l’immobilier sur la planète, les enjeux du développement durable sont regroupés en 7 critères qu’il convient d’étudier.

  • L’énergie
  • L’eau
  • La gestion des ressources et déchets
  • La résilience aux changements climatiques
  • Les déplacements
  • L’impact carbone
  • La biodiversité

Les enjeux du développement durable dans l’immobilier : des mesures à prendre

Afin de permettre la réalisation d’un développement durable urbain il faut se pencher sur plusieurs aspects.

En effet, construire durable ne servira à rien si toute la chaîne de construction n’est pas elle aussi durable.

C’est pourquoi, les communes doivent prendre en compte les enjeux sociaux, économiques et environnementaux lors de la réalisation de leurs actions.

Ces actions se caractérises par : des éco quartiers, la mobilité durable, le développement des transports à énergie électrique l’architecture haute qualité environnementale etc…

Par ailleurs, afin de soutenir les acteurs, la loi Elan est venue renforcer l’emploi des écomatérieux, a favorisé les opérations d’économie d’énergie et cherche à développer des solutions bas carbone.

Le développement durable dans l’immobilier consiste à rendre tous les bâtiments écologiquement responsables, qu’ils soient en cours de construction ou qui seront prochainement bâtis.

En effet, afin de respecter la définition du développement durable et ses enjeux, toute la chaîne de la construction immobilière doit tenter de réduire les incidences négatives de l’urbanisation sur l’environnement.

Pour ces immeubles ou maisons, les constructeurs sont capables d’appliquer les normes en vigueur afin de rendre les bâtisses respectueuses de l’environnement.

Pour les édifices dits anciens, cela passe par la rénovation, dès lors que les performances énergétiques du logement ne sont pas satisfaisantes.

Isolation et système de chauffage sont les deux principaux éléments pris en compte pour rendre un bien immobilier éco-responsable.

En finir avec l’obsolescence des bâtiments

Un bâtiment obsolète est celui qui ne se conforme pas à la règlementation thermique en vigueur, aux dernières normes énergétiques et aux besoins de ses occupants.

Pour en finir avec l’obsolescence des bâtiments, il est nécessaire de s’adapter aux nouveaux modes de vie de ceux qui investissent ces édifices (logements, bureaux, etc.).

La façon de travailler a changé, les immeubles de bureaux sont de plus en plus nombreux à être vacants.

Ces bureaux vides occupent des espaces fonciers où des logements auraient pu être bâtis, par exemple.

Dans les grandes villes, ces opérations permettraient de développer le parc immobilier, surtout dans les zones dites tendues.

Un autre point sur l’obsolescence des bâtiments concerne les normes de construction qui évoluent constamment.

Prenons l’exemple d’un édifice neuf dont le permis de construire a été établi en 2020.

Lors de sa construction, cet immeuble (ou maison) a été réalisé selon la règlementation thermique en vigueur à ce moment-là, c’est-à-dire la RT 2012.

Livré au cours de l’année 2021, ce bâtiment est déjà en passe d’être obsolète, en raison de l’arrivée de la nouvelle règlementation thermique RE 2020 qui révise totalement les obligations de la RT précédente.

les enjeux du développement durable

Définition du développement durable et construction

La définition du développement durable dans la construction concerne surtout l’aspect environnemental.

Il faut savoir aussi que, l’impact du bâtiment sur l’environnement est de 20 % lors de sa réalisation et de 80 % lors de sa durée de vie.

C’est pourquoi il faut bien prendre en compte la notion de développement durable tout au long de la vie de l’ouvrage.

Voyons à présent en quoi consiste concrètement le développement durable dans la construction.

Comment est conçu un bâtiment éco-responsable ?

Sans surprise, les écomatériaux s’inscrivent dans la démarche du développement durable dans l’immobilier.

Pour être écologiquement responsable, un matériau avec lequel sera bâti un immeuble ou une maison doit être durable.

Ils doivent notamment répondre aux caractéristiques suivantes :

  • Réduire l’impact sur l’environnement tout au long de sa vie
  • Ne pas être nocif pour la santé
  • Provenir de ressources renouvelables
  • Être fabriquer localement
  • Avoir une consommation d’énergie réduite
  • Etc…

Bien sûr, pour qu’un écomatériaux soit viable, il devra répondre également aux mêmes exigences des matériaux classiques.

Pour cela, plusieurs questions sont prises en compte :

  • ses composants (de quoi se compose-t-il, ses éléments sont-ils naturels ou à faible impact écologique ?) ;
  • son mode de fabrication (est-ce qu’il est conçu dans une démarche éco-responsable ? Le matériau est-il local ou importé d’un autre pays/continent ?) ;
  • son recyclage (comment va vieillir le matériau et pourra-t-il être recyclé dans 50, 100 ans ?) ;
  • son impact sur la santé, sur la nature (le matériau sera-t-il néfaste pour la santé ou pour l’environnement au moment de sa mise en œuvre ou lorsqu’il sera utilisé ?).

Voici quelques exemples de matériaux qui répondent aux enjeux de développement durable dans l’immobilier :

  • le bois, lorsqu’il est local et issu de forêts gérées durablement ;
  • le béton cellulaire qui se compose d’éléments naturels (de l’eau, du sable, du ciment, de la chaux et de la poudre d’aluminium) ;
  • l’argile qui sert à la conception de briques en terre cuite ou crue ;
  • la brique silicocalcaire, prisée pour son faible impact écologique, sa résistance au feu et sa grande durée de vie ;
  • la brique de chanvre qui a l’avantage d’être isolante en plus de permettre de bâtir des murs porteurs ou des cloisons ;
  • la paille, un matériau aux nombreuses vertus qui est souvent utilisé dans les techniques de type ossature bois.

Quelles normes à suivre pour un bâtiment durable

Afin de réduire l’impact du bâtiment sur l’environnement, des normes encadrent les techniques de construction.

Des labels récompensent quant à eux les bâtiments éco-responsables qui vont au-delà des exigences imposées par les règlementations obligatoires.

Faisons un bref résumé des normes et labels en vigueur.

La RT 2012

La RT 2012 succède la RT 2005. Il s’agit d’une norme obligatoire et e eu pour but de réduire la consommation d’énergie primaire à moins de 50 kWh/m2/an.

Le DPE

Le DPE n’est pas une norme mais plus un outil afin de juger de la consommation énergétique des bâtiments.

Son rapport est obligatoire pour une vente immobilière ou une location sauf pour les biens non soumis au DPE.

Une réforme est en cours sur le DPE et dans un futur proche, les passoires énergétiques ne pourront plus être louées.

Le label BBC

Il a été développé pour récompenser les édifices à haute performance énergétique qui consomment peu d’énergie. Ce label correspond aux exigences de la norme RT 2012.

Le BEPOS et RE 2020

La RE 2020 remplace en 2021 la RT 2012.

Elle va encore plus loin et s’inscrit parfaitement dans le concept de développement durable dans l’immobilier.

BEPOS signifie Bâtiment à Énergie POSitive. Pour obtenir ce label, la construction doit être pourvue de système de production d’énergie (solaire, géothermie, éolien, etc.) afin de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

Haute qualité environnementale (HQE)

Le label HQE est fondé sur un cahier des charges en 14 points. Il a l’objectif de limiter l’impact environnemental des opérations de construction et de rénovation.

Ce label s’inscrit bien aussi dans la définition du développement durable.

définition développement durable

À qui s’adresse le concept de développement durable ?

Le concept de développement durable dans l’immobilier s’adresse à tous.

À la ville ou à la campagne, chaque acteur de la construction doit prendre en compte les besoins urgents de réduire la consommation énergétique des bâtiments.

Tous les édifices sont concernés, que ce soit les logements résidentiels ou les bâtisses du secteur tertiaire (bureaux, locaux professionnels, etc.).

S’il est plus simple d’adapter le concept de développement durable à de l’immobilier neuf, l’État vise aussi à rendre les logements anciens moins énergivores.

Pour cela, seule la rénovation permet de réduire les dépenses énergétiques du parc immobilier ancien.

L’immobilier éco-responsable : l’immobilier de demain ?

Transmettre aux générations futures des bâtiments encore utilisables et dont les matériaux sont facilement recyclables, voici en quoi consiste l’immobilier de demain.

Comment anticiper les normes futures grâce à des bâtiments écoresponsables ?

Rendre un bien le plus énergétiquement performant possible est l’assurance de réduire son impact écologique.

Pour anticiper les normes futures, il est nécessaire d’opter pour des systèmes de production d’énergie utilisant des ressources renouvelables.

Éolienne domestique, panneaux photovoltaïques ou encore système géothermique sont des exemples d’installations qui rendent les bâtiments éco-responsables.

Que ce soit pour une rénovation ou lors d’un achat dans le cadre d’une vente sur plan, il peut être judicieux de choisir des matériaux éco-responsables et des installations écologiques.

L’intérêt des énergies vertes

Avec des ressources fossiles qui s’épuisent et des besoins qui grandissent, il n’est pas imprudent de dire que les énergies vertes sont les énergies de demain.

Soleil, vent, chaleur du sous-sol… ces ressources sont à notre portée, utilisons-les !

En plus d’être gratuites, ces sources d’énergie ont un grand intérêt pour le développement durable. Elles permettront à terme de se passer des ressources fossiles, espérons-le.

La valeur ajoutée d’un bien immobilier éco-responsable

Nous l’avons évoqué, un bien immobilier éco-responsable a de nombreux intérêts, tant économiques qu’écologiques ou sociaux.

Dans ce type de bien, le confort est primordial. Les habitants profitent d’un environnement agréable avec une grande clarté intérieure et un confort thermique optimal.

Par ailleurs, ces logements bénéficient d’une grande plus-value à la revente.

Les performances énergétiques du bien, sa conception écologique et une utilisation des énergies renouvelables sont des arguments de taille qui font vite grimper le prix de vente.

Développement durable dans l’immobilier et les écoquartiers

Ces dernières années, de nombreux Écoquartiers se sont développés à travers le territoire.

La démarche portée par le Ministère de la Transition écologique vise à concevoir et à gérer de manière durable de nouveaux quartiers composés de bâtiments éco-responsables.

Un écoquartier est un quartier qui répond à un objectif de développement durable et qui prend en compte l’aspect économique, social et environnemental.

À ce jour, la Gironde compte huit Écoquartiers, sept au sein de la métropole bordelaise et un huitième sur le bassin, à La Teste-de-Buch.

Des exemples d’écoquartiers

Ginko, un Écoquartier aussi vaste que complexe

Dans le nord de l’agglomération bordelaise, l’Écoquartier Ginko – Les Berges du Lac s’étend sur 32,6 hectares. Il s’agit là du premier Écoquartier girondin, dont le projet a permis de créer un nouveau quartier dans un environnement calme proche de toutes commodités.

L’aventure a débuté en 2006 et a conduit à la création de 2700 logements éco-responsables destinés à valoriser la mixité sociale des lieux.

Plus de 25 000 m² sont réservés aux établissements publics, avec notamment la création d’une école.

70 000 m² de bâtiments tertiaires sont également sortis de terre, ainsi qu’un parc de 4,5 hectares. Le tout est desservi par le tramway et à deux pas du lac de Bordeaux.

ZAC Bastide-Neil, un projet achevé en 2030

Sur la rive droite de la Garonne, le quartier Bastide est en passe d’accueillir un Écoquartier qui s’inscrit dans le concept de développement durable en offrant un cadre de vie agréable à ses occupants.

Ce village dans la ville devrait faire près de 35 hectares. Il comptera à terme 3 400 logements favorisant la mixité sociale, 63 000 m² de bureaux, 54 000 m² d’équipements publics et privés, 134 000 m² d’espace publics, mais aussi des parcs et des îlots de stationnements.

Baigné de verdure et de lumière, blotti au bord de la Garonne et desservi par le tramway, cet Écoquartier a décidément tout pour plaire.

Les Portes du Pyla, le 1er Écoquartier du bassin d’Arcachon

« Fondre le bâti dans la végétation », voici l’ambition première de cet Écoquartier situé à La Teste-de-Buch.

Ce quartier éco-responsable se trouve sur l’ancien site de l’hôpital Jean Hameau. Lors de la construction, il a fallu prendre en compte les contraintes d’un sol singulier, composé en partie de sable.

Une portion du projet se trouve en zone Natura 2000 qu’il a fallu préserver et valoriser.

Au total, le site va accueillir près de 450 logements qui répondront aux diverses exigences de développement durable dans l’immobilier.

Pour se chauffer, ces habitations vont utiliser la géothermie, avec un système collectif qui va puiser de l’eau chaude à plus de 3000 mètres dans le sous-sol.

Une innovation qui allie prouesses techniques et écologie.

En prime, les habitants de ces quartiers profiteront d’un environnement paisible où la nature est reine, à deux pas des plages du Pyla.

Les écoquartiers au-delà de Bordeaux

La Gironde n’est pas la seule à faire office de bon élève avec ses nombreux écoquartiers de développement durable.

Dans le quart sud-ouest de la France, Toulouse abrite elle aussi des quartiers écoresponsables.

Le quartier de La Cartoucherie en est un bel exemple. Réparti sur une trentaine d’hectares au cœur de la Ville Rose, l’écoquartier La Cartoucherie s’est développé sur l’ancien site d’une fabrique de munitions d’avant-guerre, d’où son nom.

Labellisé en 2017, il propose plus de 3500 logements neufs favorisant la mixité sociale et s’inscrit dans une dynamique de développement durable.

Sur la trentaine d’hectares d’anciennes friches urbaines, de nombreux bâtiments sont sortis de terre. 78 000 m² sont dédiés aux activités tertiaires, 12 000 m² sont consacrés à l’enseignement supérieur.

Les commerces occupent quant à eux 5000 m², tandis que 15 000 m² d’équipements publics, dont un groupe scolaire et 2 crèches, complètent les services.

Pour rendre le cadre agréable, La Cartoucherie de Toulouse accueille environ 2 hectares d’espaces naturels. Familles, sportifs, retraités et jeunes actifs trouvent ici un endroit serein à deux pas de l’hypercentre toulousain.

schéma du développement durable

Conclusion sur la définition du développement durable

Les enjeux du développement durable dans l’immobilier sont nombreux. Un logement éco-responsable présente différents atouts écologiques et économiques, mais il joue également un grand rôle dans le bien-être de ses occupants.

Cependant, pour qu’ils soient viables, la définition du développement durable doit s’appliquer sur toute la chaine de la construction.

Avec des dépenses énergétiques réduites, un confort thermique optimisé et une conception en accord avec les enjeux écologiques, l’immobilier éco-responsable est sans nul doute la meilleure façon de construire pour demain.

 Je termine cet article en vous montrant quelques exemples de catastrophes qui montre que la notion de développement durable doit vraiment être prise au sérieux.

 Le réchauffement climatique : Selon l’Ademe, l’augmentation de la température en France varie de 0,7°C à 1,1°C selon les secteurs. Si nous ne prenons pas les choses en mains, l’augmentation moyenne de la température mondiale serait de 2°C à 3,5°C en 2100. Cette augmentation parait faible mais nous évoluons dans un écosystème fragile.

  • 10 millions d’hectares de forêt ont été détruits : La faune s’appauvrit et plus de 10 millions d’hectares de forêt ont déjà été détruits Alors, environ un quart des espèces mammifères et 12 % des oiseaux sont menacés d’extinction.
  • Plus de 20 millions de tonnes de déchets sont jetées dans les océans chaque année, dont plus de 75 % sont des plastiques. On estime à 5 000 milliards le nombre de particules plastiques flottant à la surface des océans.

Enfin, la dimension environnementale ne sera pas la seule à prendre en compte, car il n’y a pas qu’elle qui dégrade la planète.

En effet, nous sommes témoins au quotidien d’un écart de plus en plus flagrant entre les riches et les pauvres et ce phénomène est connu pour créer des tensions.

Heureusement, il y a aujourd’hui une vrai prise de conscience de la gravité de la situation nous sommes en train de prendre les mesures nécessaire afin de ralentir la destruction de notre planète.

Espérons que nos actions futures seront la base pour un nouveau développement durable qui respectera la dimension économique, sociale et environnementale.

Si vous avez besoin de d’avantages de renseignements sur la définition du développement durable et ses enjeux, je vous invite à commenter l’article ci-dessus.

Jonathan VOOGT

Jonathan VOOGT

Conseiller immobilier sur Saint André de Cubzac, je vous accompagne dans un de vos plus grand projet: la vente ou l'achat de votre bien immobilier.

Laisser une Réponse