Skip to main content
Investissement

Crypto-monnaies, blockchain et immobilier : quel lien ?

Par 19 janvier 2022Aucun commentaire

Que vous vous intéressiez ou non à l’actualité financière, vous n’avez pas pu passer à côté des crypto-monnaies. Ces dernières ont connu un véritable essor auprès des investisseurs de tous types ces dernières années. Basées sur un système de blockchain, elles provoquent un engouement grandissant dans le monde entier, jusqu’à toucher d’autres secteurs, dont l’immobilier. Alors, les cryptomonnaies et la blockchain représentent-elles le futur de l’immobilier ? Comment ces domaines sont-ils liés ? Nous faisons le point dans cet article.

Les crypto-monnaies, le nouveau placement favori des investisseurs

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

Selon l’Autorité des Marchés Financiers, les crypto-monnaies sont définies comme des “actifs numériques virtuels qui reposent sur la technologie de la blockchain (chaîne de bloc) à travers un registre décentralisé et un protocole informatique crypté”. Sachez que leur valeur est déterminée en fonction de l’offre et de la demande. Créées à la fin des années 2000, les crypto-monnaies ont longtemps été réservées aux connaisseurs. Elles apparaissent juste après la crise des subprimes aux États-Unis, dans un contexte bien particulier : les épargnants souhaitent retrouver un système financier plus transparent.
Elles ont d’abord été ignorées, voire moquées, avant de devenir de plus en plus populaires. On leur découvre au fil des années un véritable potentiel d’investissement, si bien que leur valeur ne cesse d’augmenter. En 2021, le Bitcoin franchit un cap encore jamais atteint, avec un passage historique au-delà des 68.000 dollars sur les marchés financiers. Aujourd’hui, on comptabilise environ un million de crypto-investisseurs pour le Bitcoin (la première crypto-monnaie créée en 2009) et 550.000 pour l’Ethereum, la deuxième monnaie numérique la plus connue.

Un nouveau mode de paiement

Que vous soyez un investisseur débutant dans le monde de la crypto-monnaie ou que vous ayez un avis sur Binance, vous savez bien que les monnaies virtuelles ont le vent en poupe. Malgré leur grande volatilité, les institutions et les grandes entreprises s’y intéressent de près. Si bien qu’il est désormais possible de payer ses achats en ligne sur certains sites e-commerce. L’immobilier ne fait pas exception : il est maintenant envisageable de payer un bien en bitcoin, sans intermédiaire. Ces transactions restent encore minoritaires en France, mais prennent de plus en plus d’ampleur à l’étranger.

Blockchain et immobilier : quelle application ?

La blockchain, c’est quoi ?

Crypto-monnaies et blockchain sont indissociables. En effet, la blockchain est la technologie sur laquelle reposent les transactions de crypto-monnaies. Mais attention : elle ne doit pas être réduite à cette seule application. Il s’agit en fait d’une base de données où peuvent être stockées des informations de toutes sortes. Elle est composée de plusieurs blocs, qui représentent les transactions effectuées.
Elle est partagée par plusieurs individus connectés en réseau et fonctionne d’utilisateur à utilisateur : il n’y a pas d’organe de contrôle, ce qui en fait un outil décentralisé. La blockchain s’auto-régule, dans le sens où ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui sont responsables de valider les transactions, et donc, d’assurer l’authenticité de la chaîne de blocs. En clair, elle permet de partager des données sans intermédiaire de façon rapide, sécurisée et transparente.

Une technologie utilisable dans le secteur immobilier

Si la blockchain a été d’abord été créée pour les crypto-monnaies, elle peut être utilisée dans d’autres domaines, dont l’immobilier. Ainsi, en France, la première vente immobilière en blockchain a été réalisée en 2019. Un hôtel particulier à Boulogne-Billancourt est devenu le premier immeuble européen acheté via une transaction blockchain. L’opération s’élevait à 6,5 millions d’euros et a été rendue possible grâce à une plateforme d’investissement.

Pour beaucoup de particuliers, investir dans l’immobilier n’est pas un long fleuve tranquille : hausse significative des prix, longs mois d’attente entre les différentes étapes, ticket d’entrée élevé… Si les Français sont tous d’accord pour dire que l’immobilier est une valeur refuge et qu’ils souhaitent investir dans la pierre, les démarches peuvent être dissuasives pour les investisseurs en devenir. C’est là qu’intervient la blockchain. D’une part, elle simplifie l’investissement immobilier en rendant les transactions plus rapides et transparentes. D’autre part, le concept de tokenisation (le fait de représenter un actif physique sur une blockchain) permet de diviser les parts d’actifs immobiliers à l’infini et offre donc la possibilité aux individus d’accéder plus facilement à l’investissement. Grâce à la blockchain, tout le monde (ou presque) pourrait donc être capable d’investir et de se constituer un patrimoine.

Repousser les limites des transactions immobilières avec la blockchain

Les avantages

Le principal atout de la blockchain reste la simplification des démarches lors d’un investissement immobilier. Dites adieu aux longues semaines d’attente entre la signature du compromis de vente et la remise du contrat de vente au notaire : sans banques ou autres intermédiaires, cela ne vous prendra que quelques minutes. De manière générale, la blockchain réduit les coûts et les délais de traitement, de saisie ou de vérification des documents qui sont inévitables dans le cadre d’un projet immobilier.
Ces derniers (compromis, acte de propriété…) sont stockés et accessibles à un seul et même endroit. La Georgie a été le premier pays à enregistrer les titres de propriété sur une blockchain dès 2016. Cela permet d’abord un suivi historique de l’achat du bien ou du terrain jusqu’à la revente, mais garantit aussi que ces papiers ne peuvent pas être falsifiés. Un point qui se révèle particulièrement pratique dans des pays où la corruption règne. La blockchain empêche donc les tentatives de fraudes grâce à son stockage immuable et transparent. L’investissement immobilier se fait en toute sérénité !

Les inconvénients

Plusieurs points restent à étudier en ce qui concerne l’utilisation de la blockchain dans l’immobilier. Même si la blockchain s’avère être une technologie sécurisée, elle reste immature et aucun système n’est à l’abri d’une attaque de cybercriminels. Les failles de sécurité existent et sont à prendre en considération. De plus, l’immobilier est un domaine très réglementé et régulé par les autorités publiques. La blockchain a quant à elle fait son apparition récemment. Si cette technologie vient à être appliquée à plus grande échelle, il est indispensable de définir des limites juridiques afin d’encadrer correctement les transactions et éviter les arnaques.

Jonathan VOOGT

Conseiller immobilier sur Saint André de Cubzac, je vous accompagne dans un de vos plus grand projet: la vente ou l'achat de votre bien immobilier.

Laisser une Réponse