Acheteur

Marché immobilier lyonnais : état des lieux après une année particulière

Par 1 février 2021Aucun commentaire

Confinement, déconfinement et encore reconfinement, ce sont des situations à la fois pénibles et dangereuses pour tous les secteurs d’activité et en particulier pour le marché immobilier. De très fortes hausses de prix et des marchés à la traîne ont été les conséquences les plus constatées au cours de l’année précédente dans de nombreuses villes. Cependant, Lyon semble faire l’exception. Des sources révèlent que le marché immobilier de cette ville se porte très bien malgré les aléas des crises sanitaires et économiques. C’est ce dont vous allez découvrir dans cette rubrique.

Un marché immobilier toujours dynamique avec des prix soutenus

Résidence avec verdure, appartement avec terrasse, immobilier neuf avec balcon, vous avez l’embarras du choix des belles demeures à Lyon. Bien que les offres soient encore actuellement en baisse, les produits proposés reflètent bien l’attractivité de la ville. C’est l’un des facteurs principaux qui maintiennent le dynamisme du marché immobilier lyonnais.

Par ailleurs, il faut également souligner le fait que la ville se trouve au cœur de nombreuses activités. L’existence de multiples industries et entreprises favorise le marché de l’emploi, ce qui attire davantage les nouvelles venues. Cette théorie a bien été confirmée par le rattrapage des ventes observé après le déconfinement. D’après le président de la chambre des Notaires du Rhône, Frédéric Aumont, la ville ne s’attendait plus à ce que des déménagements aient lieu au cours de cette année 2020. Pourtant, dès que les routes ont été ouvertes, les gens sont quand même venus. Notez que cette période d’exode se situe normalement entre le mois d’avril et le mois de juillet.

Pour terminer, il faut avouer que ce revers de situation a été bénéfique pour la situation du marché. Grâce à changement, les ventes sont satisfaisantes et les retards de transactions tant craints par tout le monde ont pu être regagnés. Cette situation d’équilibre trouvée confère à Lyon un meilleur dynamisme dans le secteur immobilier comparé à celui des autres états de la France.

Pour plus d’informations concernant ce sujet, vous pouvez consulter l’analyse du marché immobilier lyonnais sur ce site.

Une évolution de prix spectaculaire en seulement une année

Animée et économiquement très active, la ville de Lyon est devenue la cible des acheteurs potentiels depuis quelques années. Les demandes augmentent à grande vitesse, une aubaine pour les propriétaires souhaitant vendre leur bien immobilier. En conséquence, les biens immobiliers proposés dans la zone ont peu à peu obtenu de bons prix. En seulement un an, la hausse des prix des immobiliers sur Lyon est de 11,5 %. Ce chiffre a été recueilli entre le mois d’août 2019 et le mois d’août 2020.

À l’heure actuelle, le prix moyen du mètre carré est estimé dans les 5000 euros. Pour les bâtis plus sophistiqués, modernes et performants, le prix affiché peut facilement atteindre les 6000 et 7000 euros. Entre autres, ceux qui sont localisés dans les quartiers huppés bénéficient automatiquement de cette éventuelle augmentation de prix.

Les quartiers prisés de Lyon

Connu pour ses grands nombres de restaurants, boutiques, commerces, entreprises et bars, le célèbre quartier de La Croix-Rousse figure parmi les quartiers les plus prisés de Lyon. Aux alentours, il existe aussi l’Opéra et le Musée des Beaux-Arts. Étant constamment animé, cet endroit est l’image toute crachée de la vie luxueuse et remplie que promet la capitale du Rhône. Le mètre carré dans la zone coûte généralement au-delà de 6000 euros. À ses côtés se tiennent aussi la Presqu’Île, Saint-Vincent et La Croix-Paquet.

À la deuxième place, il y a les charmants quartiers de l’arrondissement numéro 6 englobant : Bellecombe, Brotteaux et Cité internationale. Il est très apprécié à cause des hôtels luxueux et modernes qui l’arpentent. En outre, les structures haussmanniennes qui agrémentent la majeure partie de ses immeubles et le paysage incontournable du parc de la tête d’or font largement monter sa cote aux yeux des touristes et des visiteurs. Vous désirez devenir propriétaires dans l’un de ces lieux, préparez donc un budget en hauteur puisque le mètre carré vaut aussi dans les 6000 euros.

Pour finir le classement, les quartiers de Gerland, La Guillotière et Jean Macé entrent en jeu. Ils appartiennent tous au septième arrondissement lyonnais qui est surtout réputé pour son école de commerce EM Lyon. Bien qu’ils ne figurent pas dans la liste des quartiers aisés de la ville, il faut dire que la présence d’étudiants en permanences peut être un avantage pour se lancer dans l’investissement locatif. Chez eux, le prix des logements se situe dans les environs des 4500 euros par mètre carré.

Néanmoins, en dépit de son excellente forme, le marché immobilier à Lyon est quelque peu troublé par le manque de produits disponibles. Elle compte aujourd’hui parmi les villes les plus chers de la France, cependant les prix exorbitants des biens sur place ne semblent pas le moins du monde freiner les acheteurs. Au contraire, les demandes s’accumulent. Après mûre réflexion, il faut avouer que la ville possède de multiples atouts pour développer un investissement rentable.

Jonathan VOOGT

Jonathan VOOGT

Conseiller immobilier sur Saint André de Cubzac, je vous accompagne dans un de vos plus grand projet: la vente ou l'achat de votre bien immobilier.

Laisser une Réponse